5. Les haies champêtres et arbres fruitiers - Lafon Rochet

Les haies champêtres et arbres fruitiers

La haie, qu’elle soit champêtre, fruitière ou bien d’autres types, permet un apport de matières végétales vivantes très important. Sa linéarité, ses dimensions, son positionnement ou le choix des essences la composant, rien n’est laissé au hasard.

Le principe agroécologique qui veut que l’on implante des haies sur notre parcellaire, que ce soit en bordure ou même au sein des parcelles, se justifie par la diversité végétale qu’elles apportent. Cela permet de créer un lieu de vie favorable à toute faune, de la plus minuscule (champignons et bactéries) à la plus grosse (cervidés, sangliers).

Vous pouvez retrouver dans notre vignoble trois principes de haies : la haie champêtre, la haie fruitière ainsi que la Régénération Naturelle Assistée (RNA).

 

La haie champêtre

Elle est la plus présente sur notre domaine. Elle se caractérise dans le choix d’essences forestières, que l’on peut apercevoir le plus fréquemment dans nos forêts endémiques. Ces espèces sont adaptées à nos régions, la biodiversité locale a évolué avec, ce qui permet de recréer un écosystème.

Nous allons retrouver des plantes aux floraisons étalées tout au long de l’année pour permettre aux insectes pollinisateurs de récolter tout le pollen et le nectar dont ils ont besoin. Il en va de même pour les fruits, puisque plus de la moitié des essences choisies produisent des fruits comestibles ou non, mais appréciés des insectes, oiseaux et petits mammifères. Enfin, l’alternance de végétaux persistants, caduques, hauts et/ou touffus permettent de créer un gîte à toute cette biodiversité.

5. Les haies champêtres et arbres fruitiers - Lafon Rochet

La haie fruitière

Elle reprend d’une part le principe de la haie champêtre, tout en intercalant des arbres et arbustes fruitiers. Cela permet d’accentuer la disponibilité en fleurs et fruits au cours de l’année, à la fois pour la biodiversité, mais également et surtout pour tout le personnel travaillant au sein de notre domaine. C’est une association permettant d’allier l’utile à l’agréable.

La RNA a pour principe simple de dédier un espace de retour à la nature, à l’état sauvage. Nous la laissons donc reprendre ses droits sur un espace délimité, afin que la faune et la flore locale se réinstallent. Nous pouvons également lui donner une aide en favorisant le développement de certaines espèces végétales notamment par la taille ou en les implantant nous-même pour dynamiser cet espace.

Pour vous illustrer un exemple de la RNA, le talus se trouvant derrière vous en contre-bas en est un exemple parfait. Historiquement tondu toute l’année, seules quelques espèces herbacées et quelques ronces parvenaient à se développer. Puis durant une année, pris de court par les travaux viticoles, celui-ci fut oublié. Imaginez quelle fut notre surprise lorsque nous avons découvert que d’autres végétaux, plus ligneux, se mirent à pousser dans les ronces. Au fur et à mesure que les années passaient, une haie composée de chênes, de frênes et de saules s’est constituée, permettant de recréer un espace de vie à toute la biodiversité alentour.

5. Les haies champêtres et arbres fruitiers - Lafon Rochet
5. Les haies champêtres et arbres fruitiers - Lafon Rochet